Pourquoi ce portail ?

Origine

En 2015, l’association Alter-médias, éditrice du site d’information Basta!, lançait une première version du « Portail des médias libres ». L’objectif était de rendre visibles sur une même plateforme la richesse des médias indépendants émergents, la diversité des sujets traités, tout en facilitant la veille informationnelle d’un lectorat qui se détourne de plus en plus des médias traditionnels.

En 2024, l’intérêt d’une telle plateforme est devenu encore plus crucial pour :

  1. Sortir de la bulle informationnelle créée par les réseaux sociaux et les algorithmes de recommandations, à l’efficacité très aléatoire en matière de sélection fiable de l’information.
  2. Valoriser et légitimer le travail journalistique dans la « jungle des contenus » où l’info vérifiée côtoie sans hiérarchie claire opinions personnelles, contenus sponsorisés ou fake news
  3. Défendre un modèle pluriel d’entreprises de presse indépendantes, souvent gouvernés par leurs salariés, face à des médias privés de plus en plus concentrés entre les mains de quelques milliardaires, imposant parfois avec brutalité leur positionnement idéologique.
  4. Proposer une alternative aux modèles d’I.A. et à la façon dont ils vont bouleverser le processus de production de contenus et de présentation de l’information, avec le risque d’une standardisation, de manipulations et d’une marginalisation de l’expertise journalistique.

Le Portail, c’est quoi ?

Le Portail des médias libres est un site web proposant une sélection quotidienne d’articles issus d’une centaine de médias indépendants francophones et anglophones.

Il est hébergé sous le même nom de domaine que le site Basta! (basta.media) et est animé par son équipe de journaliste.

Avec ce portail, la rédaction de Basta! met à votre disposition :

  • Une sélection quotidienne d’articles à partir d’une centaine de sources fiables, toutes indépendantes des grands intérêts commerciaux, industriels et financiers
  • Une sélection d’articles classés par thématique (économie, social, écologie, politique) ainsi que des contenus présentant des alternatives
  • Un dossier sur une actualité, traitée par la presse indépendante

Pour les plus avides d’informations différentes, sont également proposés :

  • L’ensemble des articles de ces médias indépendants (Tous les articles)
  • L’actualité des mouvements sociaux : l’ensemble des textes et communiqués publiés par une soixantaine de sources associatives, syndicales ou de collectifs de luttes.

Le Portail des médias libres, c’est aussi :

Un compte X sur lequel est posté la sélection du matin.

Une application Androïd

Les newsletter « Chez les indés » (hebdomadaire) et « Chez les indés - International » (bimensuelle)

Comment cela fonctionne ?

Les médias du Portail
Les médias référencés sur le Portail sont sélectionnés par l’équipe de journaliste de Basta. Les médias qui le souhaitent peuvent demandé à être référencés en écrivant à l’adresse contact (portail(a)basta.media). Pour être retenus, ces médias doivent :

  • Présenter des informations fiables, sourcées et vérifiées
  • Être indépendants des grands intérêts intérêts commerciaux, industriels et financiers
  • Respecter des valeurs de justices sociale, démocratique et écologique
  • Ne pas diffuser de contenus haineux ou à caractère discriminatoire

La sélection des contenus
Tous les articles publiés par les médias sources sont indexés (rubrique « Tous les articles ») via leurs flux RSS. Sur cette base, un journaliste de Basta! en charge du Portail élabore chaque matin une sélection : 4 à 6 articles sont particulièrement mis en avant (rubrique « L’actualité ») pour leur pertinence ou leur originalité ; d’autres articles viennent également nourrir les rubriques thématiques (Economie, Social, Ecologie, Politique, Alternative) et la rubrique anglophone (« Free media »).

Chaque semaine est proposé un dossier sur une grande actualité du moment (rubrique « L’événement ») réunissant l’ensemble des articles pertinents sur le sujet.


Pour nous écrire : portail(a)basta.media

Notre sélection du jour

  • Marie-Hélène Thoraval, maire anti-sociale de Romans-sur-Isère

    , par StreetPress

    Depuis le drame de Crépol, la maire Marie-Hélène Thoraval est devenue une spécialiste autoproclamée de la violence d’une jeunesse « ensauvagée ». Mais dans sa ville, les travailleurs sociaux la considèrent responsable des problèmes qu’elle dénonce.Enquête
  • L'assurance chômage s'enrichit mais les droits des chômeurs reculent

    , par Stéphane Ortega (Rapport de force) (Basta!)

    La réforme de l'assurance chômage annoncée par Gabriel Attal entrera en vigueur ce 1er juillet. Au programme, un énième recul des droits des privés d'emploi, alors que les comptes de l'Unédic sont au vert. Et des économies réalisées sur le dos de notre modèle social. - Société / Rapports de (…)
  • Les pays de l’Union européenne se disputent les médecins étrangers

    , par Lisa Boudoussier, Léa Houël, Guillaume Maurice (Mediapart)

    Pour faire face à une pénurie généralisée de médecins en Europe, les pays membres sont en concurrence pour recruter les personnes diplômées à l’étranger. Quand l’Allemagne facilite leur intégration, la France les maintient dans la précarité.
  • Le lobbying agricole de la FNSEA à la loupe

    , par Marianne Kerfriden (Splann !)

    « Splann ! » publie la totalité des mandats détenus par quatre figures-clefs de la FNSEA. Ces cumulards siègent partout, des instances de santé publique à la direction de titres de la presse agricole. Une domination qui étouffe la démocratie syndicale. L’article Le lobbying agricole de la FNSEA (…)
  • L’environnement, victime silencieuse de la guerre à Gaza

    , par Justine Prados (vert.eco)

    Pollution des sols, sources d’eau contaminées, champs dévastés. En plus du lourd bilan humain, le préjudice écologique subi par les habitants de Gaza est immense. Des observateurs soulignent la nécessité de criminaliser la destruction de l’environnement à des fins militaires.
  • Le scandale des néonazis de l'armée française

    , par StreetPress

    Depuis des années, de nombreux cas de militaires néonazis ont été révélés par des journalistes. Des situations « très graves » selon le ministère des Armées, d’autant que certains sont impliqués dans des meurtres ou des préparations d’attentats.Vidéos / Podcast
  • Exilés exploités en Calabre : les habits neufs de l’esclavage

    , par Damien Almar, Émilien Bernard (CQFD)

    Dans leur article intitulé « Rosarno et la plaine de Gioia Tauro, entre luttes sociales, violence et exploitation », les chercheurs William Bonapace et Maria Perino retracent la construction historique d'un véritable système d'esclavagisme moderne, mêlant néolibéralisme, mafia, racisme, État (…)
  • Racisme, l'affaire de tous

    , par Grand-Format – Des histoires vraies en Normandie

    Une enquête du magazine normand réalisée par 90 élèves du collège du Val de Vire et du lycée Marie Curie de Vire
  • Sous les écrans, la dèche. En direct de #Cannes2024

    , par David Dufresne (Au Poste)

    Ce matin, sur la bien nommée Allée de la Liberté, au cœur de Cannes, le collectif Sous les écrans la dèche, et plusieurs syndicats, sont venus secouer le festival. Ils et elles sont les chevilles ouvrières indispensables des festivals et, par la disgrâce d'une réforme de l'assurance chômage, (…)
  • L'Ifrap : bon élève du réseau Atlas, et lobby des 10% les plus riches

    , par Anne-Sophie Simpere (Observatoire des multinationales)

    L'un des plus anciens think tanks français lié au réseau Atlas est aussi l'un des plus actifs aujourd'hui et des plus omniprésents dans les médias : la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (Ifrap). Extrait de notre rapport Le réseau Atlas, la France et (…)
+++

Notre sélection internationale