Événement Crise énergétique

Les prix du gaz explosent, ceux de l’électricité aussi. Pour répondre à la crise énergétique, Macron a sonné la « fin de l’abondance », Élisabeth Borne a annoncé un plafonnement des tarifs réglementés de l’énergie, et un « chèque énergie » pour les plus en difficulté... Pendant ce temps, les ménages angoissent de ne pas pouvoir se chauffer cet hiver, et l’Europe discute d’un plafonnement des super-profits.

  • Face aux pénuries d’énergies fossiles

    , par Charles-François Mathis (Terrestres)

    Contrairement aux affirmations médiatiques fréquentes, le spectre des pénuries énergétiques n’a rien de neuf. Depuis deux siècles, les discours de manque et de peur du déclin accompagnent le développement des sociétés industrielles, comme le rappellent les débats qui ont jalonné l’essor de la première  (...)
  • Energie : le marché est mort, vive l’Etat !

    , par Christian Chavagneux (Alternatives Economiques)

    Ils n’ont qu’un seul mot à la bouche : concurrence, concurrence, concurrence ! Il faut plus de concurrence sur les marchés financiers pour faire baisser le coût des crédits, il faut plus de concurrence chez les fournisseurs d’énergie pour faire baisser les prix de  (...)
  • Face à la crise énergétique, le grand bazar européen

    , par Martine Orange (Médiapart)

    La réunion extraordinaire des ministres de l’énergie, le 9 septembre, devait tracer les grandes lignes du plan de riposte de l’Union européenne face à la crise énergétique. En dépit de l’urgence, tout reste flou. Alors que la présidente de la Commission doit prononcer son discours de l’Union mercredi,  (...)

Les autres dossiers récents

  • Hébergement d’urgence : toujours plus de personnes laissées à la rue

    À Paris, Strasbourg, Lyon, Bordeaux… aux quatre coins de la France, toujours plus de personnes se retrouvent à dormir dehors, dans l’indifférence de l’État. L’hébergement d’urgence est saturé, la réponse des autorités est souvent d’expulser les squats.

  • Médias attaqués

    Mediapart empêché de publier sur décision d’un juge, Reflets attaqué au tribunal de commerce par le groupe de Patrick Drahi pour avoir enquêté sur cette entreprise… les attaques à la presse se multiplient.

  • Assurance chômage : nouvelle réforme, baisse des droits

    Le ministère du travail a présenté le contenu de son futur décret visant à moduler les règles d’assurance-chômage selon le contexte économique. Dès le 1er février 2023, la durée des droits sera diminuée d’un quart. Le projet pénalise particulièrement punitif pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans.

  • Cop 27 : l’urgence d’agir et de payer

    La 27e Conférence des parties à la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique (Cop 27) s’est ouverte dimanche 6 novembre en Égypte. Ce nouveau rendez-vous fait face à un double-défi : baisser drastiquement les émissions de gaz à effet de serre et assurer la prise en charge financière des dommages irréversibles subis par les pays du Sud. La conférence a lieu quelques mois après la publication des deux derniers volets du rapport du Giec, parus en début d’année, et dans un pays dirigé de manière dictatoriale par le président égyptien al-Sissi.

  • Cyril Hanouna, Louis Boyard et le crime de « lèse-Bolloré »

    Jeudi 10 novembre, sur le plateau de l’émission Touche pas à mon poste (C8), le député LFI Louis Boyard a été insulté et humilié pendant de longues minutes par l’animateur Cyril Hanouna. Pourquoi ? Le député avait évoqué les poursuites contre le patron de la chaîne, Vincent Bolloré « qui a déforesté le Cameroun ». Depuis, Louis Boyard a porté plainte contre Cyril Hanouna et vice-versa.

+++

L'actualité

+++

Tous les articles

+++

Actualité des mouvements sociaux

+++